Archives de Tag: pensées

Découvrir, redécouvrir sa ville en conscience !

Les copines, les copains sont partis et vous êtes si seul(e) dans votre ville, à votre travail et vos pensées vagabondent… Et bien non, Août dans sa ville, lorsque tout le monde ou presque est parti, c’est l’occasion de la redécouvrir…. Si, si, souvenez-vous la petite rue que vous adoriez, la porte cochère qui s’ouvre et vous découvrez derrière un jardin…. La petite droguerie qui existe encore un peu cachée…. la terrasse de café avec le serveur si craquant…  Alors, vous décidez de profiter de ces instants, pour marcher… marcher à votre rythme, prendre conscience de vos pas, de votre respiration, de tout ce qui vous entoure. Tous vos sens se laissent charmer. Vous levez le nez pour voir les immeubles, les maisons, le ciel entre les deux… Vous retrouvez le chemin des sensations dans votre corps… agréables… et parfois moins…. Etre vivant(e), curieux(se), attentif(ve) aux choses et aux êtres qui vous entourent comme si c’était la première fois !! Ah ben oui !! la voilà à nouveau la sophrologue qui se cachait, alors on découvre ou redécouvre la phénoménologie (???) … J’observe les phénomènes sans jugement, sans interprétation et comme si tout était neuf ! Effet garanti, je vous le promets plus rien n’a été pareil pour moi !

Voir son lieu de vie, sa ville, avec un autre oeil plus serein plus « amoureux » peut-être et sentir l’harmonie entre corps et mental qui doucement s’installe….. Se dire que finalement on est chanceux(se) d’être si loin de toute la foule dans les lieux de villégiature ! Se percevoir peut-être un peu plus riche intérieurement et léger(e) comme une bulle !

Profitez bien de tous ces instants… Aujourd’hui est un beau jour pour être vivant !

Les ruminations

Pensées désagréables que nous fabriquons avec une constance imparable, qui nous donnent la sensation d’avoir le cerveau sous pression, surtout au moment de s’endormir ! Grosse fatigue des neurones et du corps qui essaie de dire pouce !

Alors que faire ? AFFRONTER nos pensées avec courage et se rendre de compte qu’elles sont de deux ordres, les « vraies pensées » tout à fait dignes d’être écoutées… et les « fausses pensées » qui réveillent nos petits démons familiers, qui nous entraînent sur des chemins caillouteux !  « c’est trop dur, je ne vais jamais y parvenir », « je suis nul(le), je n’arrive pas à choisir ce que je veux », « je n’arrive pas à maîtriser les enfants », « j’ai encore tout cela à faire demain, c’est trop »…

Prendre conscience que ce que nous ruminons, ressassons, nous emmène presque toujours dans des endroits de doute, d’anxiété et où notre confiance en nous prend un sacré coup !

Pour combattre ces ruminations, deux petits exercices :

 Exercice n°1 : Posez-vous un instant et fermez les yeux et pendant vingt secondes, essayez de ne penser à rien… Que se passe-t-il ? Je suis  sûre que vous vous êtes dit « Il faut vraiment que je ne pense à rien »…. Et  sincèrement « A quoi avez-vous pensé ?

On ne peut pas arrêter le flot de pensées mais il est possible de décider de dire STOP  à celles qui vous envahissent et pour lesquelles vous n’avez pas de réponse immédiate.

Exercice n°2  Les pensées se fabriquent dans la tête. Alors, allez là où les pensées n’existent pas ? Essayez par exemple votre ventre et laissez descendre doucement votre respiration. Inspirez… soufflez en sentant l’air descendre dans le ventre, circuler dans votre corps et remplir votre ventre. Laissez vous guider par votre souffle, plus ample, plus profond. Pourquoi ne pas imaginer votre respiration en couleur et qui, à l’expire se diffuse dans tout votre corps. Vous sentez que vous glissez doucement dans un bien-être du corps, et peut-être même imaginer un ciel tout bleu comme lavé après l’orage de tout nuage à l’intérieur de votre tête…. Vous avez le droit de ne pas y arriver du premier coup, entraînez-vous… vous serez surpris(se) du résultat !