Archives de Tag: méditation de pleine conscience

Le souffle qui nous porte

heartPour se préparer au week-end agréablement et prendre conscience que notre respiration, reflet de nos émotions, nous porte tout au long de notre vie.

 

Alors pour se poser, se « pauser », une méditation du souffle à écouter sans modération.

Joyeux bon bout d’an !

Growth« Etre vrai, oser l’abandon plutôt que la lutte, voilà qui me guide dans l’existence, où jamais nous ne pouvons nous installer. Pour demeurer fidèle à soi, pour vivre une authentique simplicité du coeur, tout un art est requis. Comment s’abandonner à la vie sans baisser les bras ? Comment goûter la joie sans nier le tragique de l’existence ? Comment traverser le découragement sans devenir amer? … car le bonheur ne procède pas de l’accumulation mais du dépouillement. C’est la joie qui mène au détachement et non la privation. … »

Alexandre Jollien « Petit traité de l’abandon »

La méditation du souffle

IMG_1129Pensez-vous à votre respiration, à votre souffle… Celui qui vous porte, qui vous anime et qui fait que vous êtes vivant, pleinement ?!

Hum ! Je n’en suis pas bien sûre. Vous avez repris vos activités de la rentrée, vous avez oublié les vacances et que curieusement, votre cage thoracique était moins serrée !

Alors dans votre quotidien, je vous propose de reprendre contact avec votre souffle.

Le matin au lever, inspirez doucement et soufflez lentement et profondément comme pour chasser les derniers restes de la nuit et vous ouvrir au jour.

Lorsque vous prenez votre petit déjeuner, soyez conscient(e) durant quelques minutes de votre respiration : j’inspire, j’expire, et mon ventre et ma cage thoracique bougent doucement. Je laisse flotter mes pensées.

Je pars en voiture ou en transport en commun.

En voiture, j’évite d’être en apnée, d’engueuler tout ce qui bouge autour de moi, de coincer mon diaphragme à l’idée de la journée qui vous attend (vous allez surmonter ce qu’il y a à faire !), de tendre les épaules et de serrer les dents. Je pense MEP (mâchoires désserrées, épaules abaissées et poignets souples ! Je respire un peu plus amplement et je suis juste attentive à ce qui m’entoure, sans a priori.

En transport en commun, j’évite de pousser les autres, de râler à l’idée de rentrer dans un voiture pleine d’autres gens (ben oui, ils font comme vous !), de rentrer la tête dans les épaules et de serrer les fesses ! Là aussi je pense MEP (voir plus haut), je ferme les yeux même si je suis debout, je relâche tout le corps doucement, je pense à une chose agréable, et ma respiration est calme.

Dans la journée, je fais des micro-pauses, je ferme les yeux, je laisse mes bras sur mes jambes et j’inspire par le nez doucement avec mon ventre qui gonfle et j’expire lentement par la bouche et mon ventre dégonfle. Si je vais d’un bureau à un autre, j’harmonise ma respiration avec mes pas et là c’est divin, c’est comme si je glissais sur le sol !

Et retour itou le soir direction la maison ! J’essaie de faire un break de 10 minutes en rentrant juste pour moi et j’attaque sereinement la soirée !

Au moment du coucher, j’ai pu lister avant ce que j’avais à faire d’impératif le lendemain afin d’avoir la tête libre. J’évite au lit de parler au conjoint des problèmes avec les enfants, du bureau, enfin tout ce qui énerve, c’est trop tard pour en parler ! Je respire tranquillement, je prends conscience de mon corps sur le matelas, je laisse venir mon image ressource (celle qui fait un effet doudou tout doux !), je fais des câlins… finalement la vie n’est pas si moche !!

J’attends des retours sur celles et ceux qui se seront lancer le défi de vivre plus cool leurs journées et leurs nuits !

Et puis le bonus, avec ma voix dans les oreilles, je vous donne « la méditation du souffle » !

Bonne écoute à tous !

Méditer jour après jour…

« Méditer jour après jour » de Christophe André. Je rejoins Muriel dans son commentaire, c’est un livre à avoir aussi sur sa table de chevet. Totalement accessible aux néophytes, l’auteur nous amène à une initiation douce de la méditation de pleine conscience. Comme la sophrologie, la méditation de pleine conscience, toutes deux techniques psycho-corporelles, nous apprennent à nous reconnecter à nous-mêmes. Vous pouvez pratiquer les deux méthodes et y trouver un grand plaisir. Respirer, écouter son corps, prendre conscience du moment présent, regarder autour de soi et vivre pleinement. C’est simple, à la portée de chacun d’entre nous et puis OUI, c’est possible si vous le voulez !!