Archives de Tag: conscience

Human, témoignage de « Pepe »

Je souhaitais partager avec vous ces quelques minutes de sagesse que « Pepe » nous transmet simplement. Ecoutez ce qu’il nous dit, revoyons avec bienveillance ce qui sous-tend notre vie et nos valeurs existentielles. Modifions peut-être notre regard, nos priorités … et vivons plus légers, et dans la « complétude », fort joli mot !

Profitez bien de cet instant tout seul ou à plusieurs !

Zen, soyons zen !

A propos de l’entraînement en sophrologie

noten« Lorsque nous faisons une chose pour la première fois, cela intéresse le moi ; lorsque nous répétons cette même chose des dizaines de fois, cela l’ennuie ; si nous la refaisons des milliers de fois, cela le transforme.(…) Lorsque le geste est intégré, il est nécessaire d’y mettre de la conscience, de vivre pleinement l’instant présent, pour que se produise un réel enrichissement et progressivement un dévoilement de la conscience. Il s’agit de vivre ce geste comme si c’était la 1ère fois (…) L’habituation va permettre de ne plus être fasciné par la nouveauté, elle va permettre de nous libérer de l’exécution (…) pour vivre pleinement les sensations, pour porter un regard neuf sur ce que nous sommes en train de vivre (…) Alors l’habituation (…) transforme. (…) De plus, l’entraînement régulier permet d’exercer sa volonté. Décider de se donner du temps est déjà un pas sur le chemin de la réalisation de soi. Et dans ce moment de liberté que l’on s’accorde (autre lecture de ce que certains nomment une contrainte), la conscience peut s’ouvrir, s’élargir ».

B.SANTERRE, « A propos de l’entraînement », Actes du colloque de la Société Française de Sophrologie en 1995, Approches expérimentales des chemins initiatiques d’Orient et d’Occident, Les éditions Du Prieuré.

Prenez ce temps pour  vous recentrer en pleine conscience.

Bon dimanche !

La sophrologie, c’est comme le brossage de dents….

fotolia_29971643_xs.jpgUn psychiatre a dit récemment à l’un de mes clients : « la sophrologie, c’est comme le brossage de dents : une fois par jour, on n’évite pas la carie… Alors on pratique matin, midi et soir ! ». Quel homme merveilleux et que je ne connais même pas ! Merciiiiiiiii !

La sophrologie est une méthode d’accompagnement avec un travail profond sur soi, dans le temps, dans son corps et dans sa tête.

Vous risquez de traverser des zones de turbulences mais au bout la liberté, la conscience de soi différente, l’ancrage dans le réel, l’optimisation de ses propres ressources et donc un art de vivre plus en harmonie avec vous-même. Votre corps avec son cortège de sensations vous amène à une meilleure compréhension de votre mental. Je le dis tous les jours : le mental est un bel instrument mais c’est là où vont se nicher toutes les pensées et parfois les ruminations ….

Lâcher-prise, ne pas résister, s’abandonner parfois, NON ce n’est pas perdre le contrôle… Bien au contraire, c’est découvrir sa propre liberté, se recentrer sur l’essentiel, lâcher les exigences démesurées à l’égard de soi et des autres, c’est aussi respirer pleinement et donc s’ouvrir à soi et aux autres dans une harmonie  parfois oubliée.

Alors, qu’est-ce qui vous retient encore ? ! Pratiquez si vous avez déjà commencé sur ce chemin, découvrez si vous êtes tenté(e) et laissez s’installer en vous doucement, comme une nouvelle philosophie de vie responsable et plus douce.

Je me sens tout alangui(e) !

piments-d-espelette-571950Nous sommes aussi une espèce animale, si, si… et l’arrivée du printemps (enfin nous l’espérons !) vous donne des frémissements à l’intérieur. Pourtant, vous vous sentez quelque peu alangui(e),  sans réelle énergie.

Bon, il faut agir ! Bien sûr vous pouvez prendre un petit cocktail de vitamines naturelles.

Voici un petit exercice qui va pimenter votre corps !

Lorsque vous marchez, imaginez que chaque fois que posez un pied par terre, vous sentez de la voûte plantaire jusqu’aux épaules, une vibration énergique qui se répand dans votre corps. Plus vous marchez en prenant conscience de votre respiration, plus vous sentez votre corps se recharger en énergie. Vous pouvez visualiser le rouge de ces piments, chauds et colorés qui remontent  et se répandent en vous à chaque pas. Lorsque vous êtes à bloc, vous êtes prêt(e) à affronter la journée ou la soirée (attention à la soirée, préparez le conjoint) !

Essayez et vous verrez bien !

 

C’est la fête des femmes !!

fotoliaCette année encore, j’ai la désagréable impression d’être une baleine… enfin, je veux dire une espèce en voie de disparition … Mais, moi, je sais que les femmes représentent 50% de l’espèce humaine, et alors pourquoi une journée de la femme ??D’accord, il est vrai qu’il y a de nombreux pays où les droits de la femme sont bafoués et il est urgent de s’en occuper. Mais je me bats pour les femmes opprimées dans le monde et aussi pour les enfants et les hommes, je ne fais pas la distinction, parce que c’est inadmissible de laisser faire.

Alors les filles, sans vouloir marcher sur la tête de nos hommes, que nous aimons, bichonnons et que nous trouvons merveilleux ! il va falloir se bouger les fesses (musclées bien entendu comme dans nos magnifiques magazines … féminins !) si nous voulons que cesse cette journée pour nous « honorer ». Notre place c’est toute l’année au côté de nos hommes, avec nos différences que nous assumons, bien sûr.

On bombe la poitrine,  on marche en pleine conscience (!) sur nos stilettos et on dit que 28% de différence sur son salaire avec son homologue masculin, c’est NIET ! Mais OUI,  nous gardons la galanterie et toutes les douces attentions. N’est- il pas agréable de paraître parfois un peu fragile… non ??